Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2022 1 16 /05 /mai /2022 17:19
Amicale pensée pour Jean-Pierre DURAND

Jean-Pierre DURAND vient de nous quitter.
Après une longue carrière au service départemental des routes, il avait rejoint l'équipe des Amicalistes sur La Courbe.
Toujours prêt à se rendre utile pour la collectivité, il se dirigeait instantanément vers les travaux les plus exigeants : construction d'un chalet en bois, surfaçage des voies d'accès et parkings, bûcheronnage des arbres morts, permanence à la bétonnière, pose des poteaux de clôture, manutentions lourdes,...
Avec toujours un bon mot pour maintenir la convivialité au sein du groupe des bénévoles.
Malheureusement, il y a quelques années, son état de santé l'a éloigné définitivement des chantiers du Centre de Vacances.
Karine Bouiller, Présidente de l'Amicale Laïque, ainsi que l'ensemble des membres de l'association, présentent à son épouse, à sa mère, à ses fils et à sa famille leurs bien sincères condoléances.
Ses obsèques se dérouleront demain mardi 17 mai à 14h30 à l'église de Busque, suivies de l'inhumation au cimetière de Cuq.

Amicale pensée pour Jean-Pierre DURAND
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2022 6 29 /01 /janvier /2022 09:59
Guy Laporte, demi d'ouverture à Rieumes, Graulhet (72-87), et XV de France / DDM

Guy Laporte, demi d'ouverture à Rieumes, Graulhet (72-87), et XV de France / DDM

C'est avec stupéfaction que les Graulhétois ont appris la brutale disparition de Guy Laporte, co-président du SCG et joueur emblématique du Sporting et du XV de France.
Hier soir en fin de soirée il a été emporté par un infarctus dans sa 69ème année.
Les nombreux hommages qui lui seront rendus, et que nous relaierons, retraceront les principales étapes de sa longue et brillante carrière rugbystique.

Animation rugby en juillet 2020 à La Courbe en présence de Guy Laporte

Animation rugby en juillet 2020 à La Courbe en présence de Guy Laporte

Au niveau de l'Amicale Laïque, nous tenons à saluer ce dirigeant très investi avec qui notre association a noué un partenariat suivi afin que les enfants du secteur puissent s'initier au rugby dans nos centres de loisirs.
C'est une opération qui lui tenait particulièrement à cœur, et le signifiait par sa présence régulière à La Courbe sur les lignes de touche des terrains du Centre ou de La Ferme, accompagnant les éducateurs et les recrues fidjiennes, samoanes ou géorgiennes du Club.
Tous les membres de l''Amicale Laïque de Graulhet présentent à sa fille Lorelei, à sa famille, ainsi qu'au SCG leurs bien sincères condoléances.

Guy Laporte prend l'intervalle en 1986 contre l'Irlande. / Photo DDM

Guy Laporte prend l'intervalle en 1986 contre l'Irlande. / Photo DDM

Le XV de France, avec Guy Laporte (et Sam Revallier également du SCG), vainqueur du Grand Chelem 1981

Le XV de France, avec Guy Laporte (et Sam Revallier également du SCG), vainqueur du Grand Chelem 1981

SCG Rugby : Disparition de Guy Laporte
SCG Rugby : Disparition de Guy Laporte

Le communiqué du SCG :
La famille du SCG est plongée dans la tristesse suite à la disparition brutale de son président Guy LAPORTE, qui s’est éteint cette nuit. 
Guy, arrivé au SCG en 1972 en tant que joueur, a contribué aux très bons résultats lors de son passage. 
Attaché à son de club de toujours, c’est ensuite en tant que président qu’il a continué l’aventure avec la passion que nous lui connaissions. 
Bien plus qu’un président, toujours inquiet pour ses protégés, Guy était un véritable Papa pour ses joueurs. 
Un grand Monsieur vient de nous quitter et de rejoindre le panthéon de l’ovalie. 
À sa fille Lorelei, sa famille, l’ensemble du SCG présente ses plus sincères condoléances. 
Au revoir Guy, tu seras toujours avec nous.

Guy Laporte en novembre, portant le maillot de l'Irlande en 1981, l'un de ses matchs les plus marquants avec le XV de France / DDM - Florent Larios

Guy Laporte en novembre, portant le maillot de l'Irlande en 1981, l'un de ses matchs les plus marquants avec le XV de France / DDM - Florent Larios

L'hommage de La Dépêche :
Publié le 29/01/2022 à 09:20  | La Dépêche du Midi |  F. L.
Guy Laporte, ancien ouvreur du XV de France, s’est éteint
L’ex-demi d’ouverture est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à l’hôpital de Rangueil à Toulouse, des suites d’un infarctus.
La famille du rugby tarnais et tricolore vient de perdre un sacré bonhomme. Guy Laporte, l’ancien ouvreur du SC Graulhet et du XV de France est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à Toulouse, à l’âge de 69 ans. Victime d’un infarctus, il a été transporté à l’hôpital de Rangueil dans un état critique, avant de s’éteindre dans la soirée.
Le rugby tricolore perd là un grand monsieur. Buteur prolifique à la gâchette facile, il s’est avant tout démarqué par son aisance dans l’exercice des pénalités, et surtout des drops, sa marque de fabrique. Formé à Rieumes avant de filer à Graulhet, suivant les conseils d’anciens Haut-Garonnais comme André Abadie, où il restera toute sa carrière (1972-1988).
Avec le Sporting, il connaîtra notamment un moment d’apothéose lors du 8e de finale du championnat de France contre Agen, en avril 1973. Match au cours duquel il mit, dans les dix dernières minutes, le SCG en tête en passant une pénalité des 55 mètres en coin, dans une partie où les Graulhétois avaient fini à 13 face au redoutable SUA.
En dépit d’une demi-finale de championnat de France en 1986, Guy Laporte n’a jamais pu connaître la joie d’un titre avec son club, dont il était devenu le co-président voilà trois ans.

SCG Rugby : Disparition de Guy Laporte

Grand Chelem en 81
Son armoire à trophées n’est pour autant pas restée vierge trop longtemps, puisqu’il fut l’un des grands acteurs du Grand Chelem de 1981, avec Jean-Pierre Rives et consorts. Les Irlandais se souviennent encore de ses deux drops. En 16 sélections avec les Bleus, il s’est aussi adjugé le Tournoi des V Nations en 1986 – victoire conjointe avec l’Ecosse -, et a participé à la première Coupe du monde de rugby de l’histoire, en Nouvelle-Zélande en 1987, au bout de laquelle les tricolores perdirent en finale contre les All Blacks (9-29).
Après sa carrière, il connut le succès en tant que manager de l’équipe de France et directeur de tournée, faisant notamment partie de la série de 1994 en Nouvelle-Zélande, celle de l’essai de bout du monde. C’est, encore à ce jour, la dernière équipe de France à avoir remporté tous les tests-matchs au pays du long nuage blanc.
La Dépêche du Midi présente ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Guy sur le stade Noël Pélissou au milieu de ses troupes / DDM

Guy sur le stade Noël Pélissou au milieu de ses troupes / DDM

SCG Rugby : Disparition de Guy Laporte
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2022 6 22 /01 /janvier /2022 14:38
Fiesta : Yves Massoutier, une voix s'est éteinte

C'est bien triste ! Yves Massoutier ne chantera plus au sein du choeur d'hommes Fiesta, il vient de décéder à l'âge de 84 ans.
Il en était l'un des fidèles choristes, depuis sa constitution en 2001, ayant déjà intégré auparavant la chorale du Val Dadou dès sa création en 1981.
Il répondait toujours présent quelles que soient les occasions, prestation festive pour un mariage ou un anniversaire, ou manifestation caritative au bénéfice d'une oeuvre ou d'un organisme de bienfaisance.
Ces deux groupes vocaux étant partie prenante de l'Amicale Laïque de Graulhet, il en partageait les valeurs, étant lui-même un laïque convaincu.

Fiesta : Yves Massoutier, une voix s'est éteinte

Enseignant formé à l'École normale d'instituteurs de Toulouse, il a notamment exercé sur l'école publique de Réalmont, où il résidait, laissant de bons souvenirs à des générations d'élèves.
Ses anciens camarades de promotion, avec lesquels il avait conservé des contacts réguliers, louent ses qualités humaines, son altruisme et sa générosité.

Fiesta : Yves Massoutier, une voix s'est éteinte

Au-delà de sa mission éducative, animateur et organisateur hors pair, Yves était très impliqué dans la vie associative de sa commune, et notamment auprès du club de basket local.
Correspondant très actif de La Dépêche du Midi, il était au contact de toutes les forces vives du territoire de la Moyenne et Haute Vallée du Dadou.
Les membres du Choeur d'hommes et les administrateurs de l'Amicale Laïque adressent leurs bien sincères condoléances à son épouse Ginette et à l'ensemble de sa famille.

Fiesta : Yves Massoutier, une voix s'est éteinte

Adresse de deuil : Funérarium de Vénès. La crémation aura lieu le mercredi 26 janvier à 16 h au crématorium d'Albi.

Les hommages sur La Dépêche

Yves Massoutier enseignant et bénévole / Photo DDM

Yves Massoutier enseignant et bénévole / Photo DDM

Publié le 25/01/2022 à 05:10   | La Dépêche du Midi |  J.R.
Réalmont : Yves Massoutier était une figure locale
Yves Massoutier était né à Réalmont en 1937 dans un famille d’ouvriers briquetiers. Élève de l’école publique, ses maîtres MM. Connes et Carel l’avaient fortement impressionné.
Comme eux, il sera un hussard de la République, expression de Charles Péguy pour qualifier les instituteurs, défenseurs de l’école publique et laïque. Entré à la "SUP", aujourd’hui lycée Louis Rascol, il réussit en 1954 le concours d’entrée à l’École Normale de Toulouse.
De 1959 à 1992, il exercera à Roquecourbe, Réalmont, Lombers et reviendra à Réalmont comme directeur de 1986 à 1992.
Retraité, il continue de rendre service à l’école, en étant Délégué Départemental de l’Éducation Nationale. A la fête du groupe scolaire, il tient un stand de pêche à la truite. Pour le carnaval, sa 4L ouvre le défilé.
Dans la décennie 1960, l’Amicale des anciens élèves s’était fondue dans le Foyer des Jeunes et d’éducation populaire mais à son initiative, étaient organisés des rassemblements festifs.
Sportif toute sa vie, licence de rugby junior à Toulouse, basket à Réalmont, il avait suivi son fils Jean-Michel et accompagnait ses petits-enfants dans leurs activités de loisirs. Le club de basket avait été mis en sommeil en 1957.
Yves Massoutier l’avait redémarré en 1960 comme joueur et dirigeant. Le club avait acquis des titres.
En 1971, l’enseignant fut élu conseiller municipal sur une liste unique autour d’Abel Bessac. Fiesta de Graulhet a perdu un choriste, Réalités Réalmontaises, le speaker de la foire. Proche de la nature, il cultivait son potager, des arbres fruitiers, prenait le temps de pêcher et de chasser.
Jusqu’au début des années 2000, Yves Massoutier était le correspondant de La Dépêche du Midi. Notre journal présente ses condoléances à son épouse Ginette, à leur fils Jean-Michel, à leurs petits-enfants Laurie et Rémi, ainsi qu’à leur leur famille.

Lors d'un voyage en Touraine

Lors d'un voyage en Touraine

Publié le 26/01/2022 à 05:14  | La Dépêche du Midi |  
Disparition de Solange Lacourt et d’Yves Massoutier à Fiesta
Ces derniers jours ont été marqués par de bien tristes nouvelles pour les membres du chœur d’hommes Fiesta de Graulhet. 
Vendredi dernier, ils ont accompagné la famille de Michel Lacourt dont l’épouse, Solange, a été inhumée. "Nous garderons le souvenir de son sourire et sa gentillesse, son goût pour la musique". 
C’est aujourd’hui l’un des nôtres, un "Fiesteux", comme nous disons entre nous, qui nous quitte. Yves Massoutier avait intégré la chorale Val Dadou dès sa création, en 1981. 20 ans après, il avait participé activement à la création du groupe Fiesta. Il s’en était éloigné récemment pour être plus présent auprès de son épouse Ginette. 
Très impliqué dans tous les domaines tant professionnels qu’associatifs, ses nombreux talents ont largement contribué au succès du chœur d’hommes. Présentateur habile, il savait rédiger de courts textes très documentés, empreints de l’humour qui constitue notre marque de fabrique. 
Présence discrète et efficace, il était là où il fallait pour agir, capable, en musicien accompli, de renforcer ténors ou barytons dont il connaissait la voix. Il ne manquait sous aucun prétexte aucune des activités : répétitions, animations, concerts, voyages. C’est lui qui avait organisé de très belle manière un voyage en Touraine que personne n’a oublié. 
Au sein du chœur, sa présence souriante, sa modestie, ses interventions pertinentes et son attitude toujours très amicale vont désormais nous manquer. 
Très impliqué, Yves Massoutier collectait articles de presse et photos pour constituer un magnifique album souvenir compulsé avec plaisir par tous.
Les membres de Fiesta présentent à sa famille leurs plus sincères condoléances.

Fiesta dans le Cantal

Fiesta dans le Cantal

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 10:13
L'équipe des professeurs du Collège de Graulhet (à la gare) vers 1960 : Huguette Puech est debout, 4ème à partir de la gauche.

L'équipe des professeurs du Collège de Graulhet (à la gare) vers 1960 : Huguette Puech est debout, 4ème à partir de la gauche.

C'est avec une vive émotion que nous venons d'apprendre le décès d'Huguette PUECH, figure graulhétoise, à l'âge de 94 ans.
Beaucoup d'anciens Graulhétois se souviennent de la professeur de mathématiques qui a effectué sa carrière au Collège de Graulhet,  sur les trois sites où il a été successivement implanté : à l'ancienne gare, à Crins (LP actuel) et avenue Charles de Gaulle.
Plus rares sont ceux qui doivent se rappeler qu'elle a appartenu à l'équipe qui a fondé notre association "l'Amicale Laïque" et créé le Centre Aéré de La Courbe en 1955.
En effet, Huguette PUECH en a été la première secrétaire générale, aux côtés de René CALVEL qui en assurait la Présidence.

Huguette PUECH (1ère debout à gauche) monitrice au Centre Aéré de La Courbe en 1956

Huguette PUECH (1ère debout à gauche) monitrice au Centre Aéré de La Courbe en 1956

Leur investissement, ainsi que celui de leurs collègues administrateurs, a permis en quelques semaines de doter la ville de Graulhet d'un équipement qui a montré depuis son utilité, passant d'une ferme encore en activité à un centre de loisirs dynamique pour enfants et adolescents.
Avec toutes les démarches administratives que cela suppose, et les incontournables travaux pris en charge par les premiers bénévoles, que l'on a dès lors appelés "Amicalistes".
Après avoir inscrit avec Mme Vaïsse les premiers colons, Huguette PUECH s'est également investie dans l'animation du Centre de Vacances, devenant pendant l'été monitrice à La Courbe.
En parallèle, de nombreuses sections se côtoyaient au sein de l'Amicale (athlétisme, aéromodélisme, théâtre, parents d'élèves,...), avec notamment le groupe des Francs et Franches Camarades, qui accueillait le jeudi les écoliers élémentaires en leur proposant des activités ludiques, artistiques et récréatives, dans lequel Huguette PUECH s'est aussi impliquée.

Les professeurs du Collège de Graulhet (à la gare) en 1958 : Huguette Puech est debout, 4ème à partir de la gauche

Les professeurs du Collège de Graulhet (à la gare) en 1958 : Huguette Puech est debout, 4ème à partir de la gauche

Graulhétoise de souche (ses parents géraient l'épicerie "Tout est Bon" rue Barricouteau), Huguette a développé la découverte et la pratique de la langue occitane, animant notamment une émission sur la radio locale (Radio Val Dadou) avec son collègue professeur René Azémar.
Nous garderons le souvenir d'une personne accorte, disponible, dévouée, généreuse, très professionnelle dans ses divers engagements.
Son incinération aura lieu le mardi 11 janvier à 15h au crématorium d'Albi.
Une messe sera célébrée le jeudi 13 janvier à 9h en l'église Notre Dame du Val d'Amour à Graulhet.

Nous adressons à sa famille et à ses proches nos bien sincères condoléances.

Les professeurs du Collège de Graulhet (à Crins, fin des années 60) : Huguette Puech est debout, 4ème à partir de la gauche.

Les professeurs du Collège de Graulhet (à Crins, fin des années 60) : Huguette Puech est debout, 4ème à partir de la gauche.

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2021 6 25 /12 /décembre /2021 10:01
Pensées émues pour Monique Durand

Monique Durand nous a quittés en cette veille de Noël, et les Amicalistes de longue date sont sous le choc de l'émotion.
L'Amicale Laïque ? Monique y est "tombée dedans" quand elle était enfant !
Partager son foyer avec Clément Azémar, membre fondateur de l'association, l'a directement mise au contact des évolutions du Centre Aéré de La Courbe et du groupe des Francs Camarades, sections phares de l'Amicale des années 50.
Avec deux parents artisans ou commerçants, Clément (Flafla) au "Figaro Salon" et Ginette "Lingeries", Monique a découvert très tôt autonomie et débrouillardise.
Elle ne pouvait donc qu'entraîner son mari Claude, professeur de technologie, dans le mouvement socio-éducatif, lui qui a pris la direction de La Courbe à l'été 1970 et suivants.
Présente à ses côtés, elle avait la responsabilité de l'infirmerie, tout en l'assistant ponctuellement sur les tâches administratives et financières.
Monique prit également  une grande part dans l'organisation et l'animation des ateliers manuels, notamment en vannerie, métiers à tisser, bougeoirs en ceps de vigne, formant simultanément les moniteurs dans ces nouvelles activités.
Avec toujours un œil sur ses jeunes enfants, en quasi liberté dans les parcs et bois, le centre maternel n'étant pas encore créé...
Elle a toujours participé aux différentes manifestations de l'ALG, surtout quand Claude en a pris la présidence, ainsi qu'aux voyages internes "Amicatour" une fois libérée de ses activités professionnelles.

Avec le groupe des Amicalistes à Salers, lors du retour d'un voyage Amicatour en Auvergne.

Avec le groupe des Amicalistes à Salers, lors du retour d'un voyage Amicatour en Auvergne.

Infirmière libérale de profession, ses anciens patients mettent en avant professionnalisme, gentillesse, disponibilité, dynamisme, prévenance,...
Avec ses fidèles collègues, elle avait implanté son dernier cabinet sur l'ancien studio photo d'André Rodier, rue Capitaine Mauriès, à proximité de la pharmacie Deltrieu et du Groupe médical.
Monique s'est également beaucoup investie dans l'association de santé de la Vallée du Dadou, dont elle a assuré pendant plus de vingt ans la présidence, structure prodiguant des soins à domicile et favorisant le maintien des personnes âgées chez elles, souvent isolées.
 « Mon moteur, c'est le plaisir d'aider. Nous entretenons des liens particulièrement solides avec tout le personnel. Notre association apporte quelque chose d'apprécié, et son dynamisme m'entraîne à la faire durer » disait-elle en 2011, alors que les demandes d'intervention explosaient.
Une vie bien remplie, dont sa famille peut être fière, au service de Graulhet et des Graulhétoi(se)s.
Tous les membres de l'Amicale Laïque présentent leurs bien sincères condoléances à Claude, son mari, Ginette, sa mère, Florence, Éric et Yannick ses enfants, ainsi qu'à l'ensemble de leur famille.
Ses obsèques civiles seront célébrées lundi 27 décembre, à 14h30, au cimetière Saint-Roch.

Pensées émues pour Monique Durand

Publié le 22/01/2022 à 05:11  | La Dépêche du Midi |  Correspondant
Un hommage à Monique Durand
L’équipe du SSIAD a tenu à rendre hommage à Monique Durand, présidente de l’association de Santé de la Vallée du Dadou, décédée récemment.
"Monique, vous avez créé en janvier 1983 avec 3 autres infirmières, l’Association de Santé de la Vallée du Dadou, puis le Service de Soins Infirmiers à domicile (SSIAD) a ouvert en Aout 1983. Vous êtes restée plus de 30 ans présidente de l’association, vous avez accompagné son évolution, et celles du SSIAD toujours au côté des équipes, soutien indéfectible sur qui nous pouvions compter, vous avez également permis de grandes avancées sociales. Il est important pour nous, membres du Conseil d’Administration et équipe du SSIAD, de vous témoigner notre reconnaissance, vous remercier de votre présence, de votre écoute, de votre dynamisme, de votre engagement.
Nous nous souviendrons de ces moments presque anodins et pourtant précieux, une cigarette "taxée" à un membre de l’équipe suivi d’une petite discussion à bâton rompu vers midi. Nous nous rappelons votre réactivité à venir au SSIAD dès que nous en avions besoin et votre souci d’apporter aux Graulhétois (es) les meilleurs soins. Nous garderons toujours en mémoire votre volonté inébranlable de garder l’Association de Santé de la Vallée du Dadou indépendante, travaillant en complémentarité avec ses partenaires de santé, mais indépendante. Merci pour tout ce que vous avez fait."

Monique Durand, 30 ans au service du SSIAD.

Monique Durand, 30 ans au service du SSIAD.

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2021 3 21 /07 /juillet /2021 17:50
Une pensée émue pour Benoît Mardon

Benoît Mardon, guitariste professionnel graulhétois, nous a quittés hier soir à la fin d'un concert auquel il participait au Café Plum à Lautrec.
Une prestation magistrale au sein d'un sextet, saluée par le nombreux public.
Il avait 53 ans.
Benoît, guitariste compositeur, avait traversé les influences flamenco, jazz, musiques du monde.
Spécialiste de la guitare flamenca, il était passionné de son et de danzon cubain. 
Ses accords avaient croisé la route de l'Amicale Laïque.
Il avait notamment participé en octobre 2000 à la manifestation "Graulhet Talents", organisée par l'ALG, rassemblant sur la scène du Forum de nombreux artistes graulhétois.
La Présidente, les administrateurs de l'Amicale Laïque et du groupe Fiesta présentent à son fils Tiago et à sa famille leurs bien sincères condoléances.

Benoît Mardon lors de son dernier concert mardi soir au Café Plum de Lautrec avant qu’il décède brutalement d’une crise cardiaque en sortant de la scène. / Photo DDM

Benoît Mardon lors de son dernier concert mardi soir au Café Plum de Lautrec avant qu’il décède brutalement d’une crise cardiaque en sortant de la scène. / Photo DDM

Publié le 22/07/2021 à 18:42  | La Dépêche du Midi |  Mireille Moley
Dernière partition pour Benoît Mardon décédé brutalement mardi soir après un concert
Un bouquet sur la scène du café Plùm à Lautrec rend hommage au musicien et l’affiche annonçant son concert est toujours dans la cour... Benoît Mardon guitariste-compositeur a joué avec passion sa dernière partition mardi soir, en sextet, entouré de ses proches et d’un public emporté par la verve musicale de l’artiste, avant son décès suite à une crise cardiaque en sortant de scène.
« Un concert magistral » selon le café Plùm qui a communiqué la triste nouvelle avec délicatesse. 
Originaire de Graulhet, l’artiste de 53 ans, a, en véritable explorateur de la musique, établi de nombreuses passerelles entre les genres, aux confins du jazz, d’accents classiques, de mélopées latines ; spécialiste de la guitare flamenca, etc.
Dans un même esprit d’ouverture, il a collaboré avec de nombreux partenaires musicaux comme Bernardo Sandoval (césar de la meilleure musique de film pour « Western ») et accompagné quelques grands noms de la chanson, à l’image de Nilda Fernandez. 
Sur le net, les témoignages affluent et révèlent de la sidération à l’annonce de cette nouvelle et beaucoup de reconnaissance envers le musicien.
Au-delà de ses qualités artistiques et de la vision panoramique de son art de prédilection, ceux qui l’ont côtoyé de près louent ses qualités humaines.  Belles envolées musicales poétiques ou dialogue intimiste avec son public, empreinte sensible et jamais ostentatoire, c’était et c’est l’ADN de Benoît Mardon dont l’héritage musical, demeurera toujours bien présent dans le cœur de tous !

Mardi 6 juillet, au Centre de vaccination installé à l’Hôtel de ville. Benoît Mardon joue pour les soignants. La guitare était sa compagne, son instrument et sa muse. / DDM, DR

Mardi 6 juillet, au Centre de vaccination installé à l’Hôtel de ville. Benoît Mardon joue pour les soignants. La guitare était sa compagne, son instrument et sa muse. / DDM, DR

Publié le 26/07/2021 à 05:13  | La Dépêche du Midi |  Correspondant
Gaillac : Benoît Mardon avait joué pour remercier les soignants
Beaucoup de Gaillacois ont été stupéfaits et attristés en apprenant dans la Dépêche du Midi (vendredi 23 juillet) le décès brutal de Benoît Mardon.
Les amateurs de poésie musicale appréciaient sa peinture sonore où il savait jouer des contrastes.
Ici sur des airs flamencos enfiévrés, où l’accent guttural accompagnait une guitare qui emporte, là sur des mots susurrés, des notes qui s’attardent, comme suspendues.
Benoît Mardon avait aligné douze participations discographiques derrière Nilda Fernandez et Bernardo Sandoval, animé de nombreux stages à partir de 2010, enregistré plusieurs CD sur son seul nom. Il avait la passion de transmettre. Spécialiste de guitare flamenca, il ne s’enfermait pas dans un seul genre, faisait des fugues vers le son et le danzon cubains, la bossa nova, la samba ou le latin jazz caribéen. "Mon père était un fan de Beny Moré, mon frère un percussionniste passionné de rumba." D’ailleurs, la FNAC classait Benoît Mardon dans les bacs "Musiques du Monde."
Musicien et citoyen du monde
Habité et habillé de gravité et de profondeur quand il interprétait l’Andalousie des drames et des deuils, il était enjoué, rieur même, le reste du temps.
Il y a quelques semaines, il est venu se faire vacciner contre le covid au Centre installé place d’Hautpoul. Le hall d’attente était plein. Une fois vacciné, il a trouvé la seule chaise libre, a sorti sa guitare et s’est mis à jouer. Les notes discrètes s’égrenaient comme de petites gouttes de pluie. Histoire faire patienter les uns, et dire merci à toutes les blouses blanches qui s’affairaient dans le Centre.
Ces notes manqueront à ceux qui aimaient sa guitare, et son sourire juvénile à tous ceux qu’il guidait vers des nuits sans fin. Benoît Mardon a été emporté par une crise cardiaque, il avait 53 ans.
 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2021 2 09 /03 /mars /2021 16:48
Le groupe Fiesta en 2017

Le groupe Fiesta en 2017

A quelques jours d'intervalle, Fiesta vient de perdre deux de ses éléments : 

  • Jean-François Bugnicourt , guitariste et pianiste, à qui le groupe doit bien des harmonisations de ses chants ;
  • Christian Bardy, ténor 1, qui faisait déjà partie de la chorale Val Dadou dès sa création, puis a poursuivi sur Fiesta dès sa formation.

Les chanteurs du chœur d'hommes, le conseil d'administration de l'Amicale Laïque et les amicalistes présentent leurs bien sincères condoléances à leur famille et à leurs proches.

Jean-François Bugnicourt et Christian Bardy

Jean-François Bugnicourt et Christian Bardy

Publié le 17/03/2021 à 05:11  | La Dépêche du Midi |  
Graulhet : Fiesta perd deux des siens
Les chanteurs du groupe Fiesta, de l’Amicale laïque, viennent de perdre, à dix jours d’intervalle, deux de leurs membres.

Jean François Bugnicourt

Jean François Bugnicourt

Le groupe Fiesta en deuil
Christian Bardy

Christian Bardy

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2020 4 26 /11 /novembre /2020 10:16
Alain Dumontier (à gauche) lors d'une prestation de la chorale des Francs Camarades à l'Odéon (1965)

Alain Dumontier (à gauche) lors d'une prestation de la chorale des Francs Camarades à l'Odéon (1965)

Après la disparition de son épouse Christiane au printemps, emportée par le coronavirus, Alain Dumontier vient de s'éteindre à l'âge de 81 ans.
Résident à la Maison de retraite du Parc à Graulhet, il venait d'être transféré à l'hôpital de Montauban.
Alain était le fils de Bernard Dumontier, ancien maire de Graulhet qui a dirigé le conseil municipal de 1965 à 1971.
Musicien sensible et discret, il était passionné de musique classique et de piano.
Professeur de mathématique exigeant et apprécié, il a effectué la quasi totalité de sa carrière au Collège de Graulhet, après ses débuts à celui d'Alban.
Membre des Francs Camarades de Toulouse dès la fin des années 50, alors élève-instituteur à l'École Normale, il rejoindra celui de Graulhet au début des années 60, dans le cadre des activités de l'Amicale Laïque.
Il y anima la chorale, composée des guides et responsables du groupe, préparant les prestations organisées dans le cadre des Fêtes francas à l'Odéon ou des écoles publiques sur le podium du stade.
Au sein de notre association, il participa également au club informatique lancé au milieu des années 80, et était un fidèle des voyages Amicatour organisés par et pour les bénévoles amicalistes.
Il épaula également son épouse Christiane, alors présidente de Graulhet Temps Libre, pour l'organisation des sorties et voyages.
L'Amicale Laïque de Graulhet adresse ses bien sincères condoléances à ses filles Nathalie et Anne, à ses petits enfants, ainsi qu'à l'ensemble de sa famille.
Ses obsèques seront célébrées dans la stricte intimité familiale, samedi 28 novembre à 10 heures, en l'église Notre Dame du Val d'Amour à Graulhet. Adresse du deuil : Chambre funéraire municipale, chemin des Voûtes.

Alain à la guitare, lors d'une fête à l'école de Busque (Noël années 60)

Alain à la guitare, lors d'une fête à l'école de Busque (Noël années 60)

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2020 6 14 /11 /novembre /2020 09:52
Décès de Robert Guipaud

C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris hier le décès de notre ami Robert Guipaud.
Fidèle parmi les fidèles au sein du groupe des Amicalistes, ces bénévoles qui veillent tout au long de l'année au bon entretien du Centre de vacances de La Courbe, il en a côtoyé beaucoup au cours de ses longues années de présence.
Il a toujours déployé beaucoup d'énergie dans les diverses tâches auxquelles il s'est employé : monter un mur de briques, peindre une salle, ramasser les feuilles mortes, alimenter la bétonnière, entasser des bûches, tailler les massifs, nettoyer les structures,...
Outre les travaux sur La Courbe, il répondait toujours présent lorsqu'il fallait préparer une manifestation, aménager le forum pour les spectacles de Noël des Maisons de l'Enfance, aller installer ou déménager un camp à Razisse, La Raviège ou Saint-Antonin,...
Même la maladie qui l'a touché cela fait déjà plusieurs années ne l'a pas freiné dans son élan, en dépit de soins exigeants, ses collègues de chantier veillant à ce qu'il ne dépasse pas alors ses limites.
Il a appartenu longtemps à la chorale Val Dadou et au cœur d'hommes Fiesta, tous deux également au sein de l'Amicale Laïque, et était un fidèle des voyages Amicatour que les Amicalistes ont organisé dans de nombreuses régions.
Il a aussi été notamment membre du conseil d'administration du Foyer Léo Lagrange, toujours prêt par ailleurs à s'impliquer dans la distribution en ville de revues associatives locales, ou à rendre service à voisins et amis pour divers travaux domestiques.
Ouvrier mégissier pendant une grande partie de sa carrière professionnelle, sa gouaille et sa silhouette fine ne passaient pas inaperçues au milieu des usines de Saint-Jean.
"Sache Robert que lorsque la fin du reconfinement nous permettra de remonter sur les hauteurs de Busque, nous aurons tous ensemble une pensée émue pour toi, autour du chêne du souvenir qui nous attend à l'entrée de ce qui reste pour de nombreuses générations graulhétoises le Centre Aéré."
A sa compagne Agnès, à sa famille et à ses proches, toutes les composantes de l'Amicale Laïque présentent leurs sincères condoléances.

Les obsèques de Robert GUIPAUD auront lieu ce lundi 16 novembre à 15h00 au cimetière Saint Roch ( ni fleurs ni couronnes ).

Décès de Robert Guipaud
Partager cet article
Repost0
16 avril 2020 4 16 /04 /avril /2020 12:29
Robert Pelizzon à La Courbe lors de la fête de départ de son fils Philippe (décembre 2018)

Robert Pelizzon à La Courbe lors de la fête de départ de son fils Philippe (décembre 2018)

L'Amicale Laïque est une nouvelle fois à la peine avec le décès de l'un de ses anciens bénévoles, Robert Pelizzon, père notamment de Philippe qui a été pendant trente ans animateur permanent au sein de nos diverses structures.
Robert était une personne très connue sur la ville, de par son poste de responsable du central téléphonique de la rue Carlac pendant de multiples années.
Au niveau de l'Amicale, Robert a participé à l'encadrement de nombreux camps d'été :
- à Nasbinals tout d'abord, où il a accompagné plusieurs groupes de jeunes joueurs de tennis locaux (Robert a été dirigeant du Tennis Club de Graulhet) pour un séjour sportif agrémenté de sorties à la pêche sur les ruisseaux de l'Aubrac ;
- dans les canyons de la Sierra de Guara en Aragon où il gérait l'intendance et réalisait les grillades du soir très appréciées des ados après une dure journée à crapahuter dans les étroites gorges aquatiques du secteur;
- à La Teste où il a aidé Philippe dans la mise en place et l'installation matérielle des camps d'Arcachon qui se poursuivent encore de nos jours.
Pendant plusieurs années, Robert a appartenu au groupe des Amicalistes, ces bénévoles du samedi qui montent à La Courbe pour nettoyer, entretenir et moderniser les structures du Centre de Vacances.
Sa générosité et son dévouement ont également conduit Robert lors de la création de la radio locale Val Dadou à aider techniquement le SCG basket pour favoriser la retransmission des rencontres de nationale depuis la salle des sports du stade Noël Pélissou.

Par ailleurs, joueur, entraîneur, puis président, Robert a été durant de longues années une figure emblématique du club de football de l'ASB chez nos voisins de Briatexte.
Papy gâteau, très sollicité avec son épouse, Robert aura joué un rôle important auprès de ses petits enfants, dont il aura très souvent eu la responsabilité.
C'est une personne très affable et disponible qui nous quitte, dans une période vraiment particulière, qui ne nous permettra pas de l'accompagner comme nous le souhaiterions.
Tous les membres de l'Amicale Laïque de Graulhet présentent à son épouse Jacqueline, à ses enfants et à l'ensemble de leurs familles leurs bien sincères condoléances.

Décès de Robert Pelizzon

Au vu des circonstances actuelles, les obsèques auront lieu vendredi 17 avril à 15h au cimetière de Briatexte, dans l'intimité familiale.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de : amicale-graulhet
  • : L'Amicale Laïque de Graulhet, association loi de 1901, créée le 29 juillet 1955, administrée et gérée par des amicalistes bénévoles, propose (dans sa mission première) des loisirs éducatifs aux enfants et aux jeunes du bassin graulhétois et de l'Agglo Gaillac-Graulhet.
  • Contact

Recherche

L'Amicale : le site

 

Vous y trouverez : Présentation de l'association et des différentes structures, projet éducatif, historique, projets en cours, calendriers, renseignements divers (coordonnées, horaires, tarifs,...), plaquettes d'information, formulaires d'inscription, photos, etc...

http://lamicale.fr/

Météo : Graulhet

YoWindow.com Forecast by yr.no

Visiteurs