Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2019 5 03 /05 /mai /2019 06:58
Photo : Quelques obstacles ont jonché le circuit./ Photo DDM, J-C C

Photo : Quelques obstacles ont jonché le circuit./ Photo DDM, J-C C

Mis à jour le 03/05/2019 à 03:50  | La Dépêche du Midi |  Jean-Claude Clerc
Les ORNIs ont envahi la Courbe
Il y avait de la musique et du bruit hier au centre aéré de La Courbe. Comme chaque année les Francas du Tarn ont organisé une épreuve de sports d'inertie. Il s'agissait plus précisément une rencontre ORNI. Ces «objets roulants non identifiés» avaient cette année en ligne de mire le thème la musique avec obligation de faire de la musique ou du bruit en étant en course.
La journée a débuté dès 9 h 30 avec l'accueil des groupes. Au total, 200 enfants et leurs animateurs ont participé hier à cette journée. Toute la matinée a été consacrée aux derniers réglages des bolides et au rappel des consignes de sécurité avant un pique-nique tiré du sac à 12 heures dans le cadre enchanteur de la Courbe.
C'est l'après-midi que les choses sérieuses ont commencé par les épreuves chronométrées qui se sont déroulées à l'occasion de courses «contre la montre» pour lesquelles les supporters étaient les bienvenus. Bien entendu, les casques étaient de mise pour les pilotes des bolides sans moteur comme pour les indispensables pousseurs.
Pour que chacun puisse participer pleinement à la journée, deux compétitions étaient organisées. La première était destinée aux enfants de 6 à 12 ans avec à l'occasion de cette course de push cars une initiation au drift. La seconde était destinée aux élèves de maternelle âgés de 3 à 5 ans. Dans cette dernière, les Francas pouvaient prêter des draisiennes aux accueils de loisirs participant pour une course par équipes avec quatre enfants effectuant un parcours avant de passer le relais au suivant. De quoi rentrer à la maison avec de sacrés souvenirs.

Partager cet article

Repost0
21 mars 2019 4 21 /03 /mars /2019 14:12
Yves et Marie Vaïsse servant le "coco" sur la terrasse de La Courbe en 1956

Yves et Marie Vaïsse servant le "coco" sur la terrasse de La Courbe en 1956

C'est avec une profonde tristesse que nous venons d'apprendre le décès d'Yves Vaïsse, qui fut l'un des pionniers de l'aventure Amicale Laïque dès sa création en 1955, en endossant sur Graulhet les responsabilités de directeur du Centre Aéré de La Courbe, et de responsable du groupe Francs et Franches Camarades.
Ses obsèques se dérouleront demain vendredi 22 mars à 14h30, en l'église de Cazères sur Garonne (31).
Toutes les composantes de l'Amicale Laïque de Graulhet s'associent à la peine de sa famille, et présentent leurs sincères condoléances à Marie son épouse, à leurs fils et à l'ensemble de leur famille.

Yves Vaïsse à La Courbe en 2015 pour les 60 ans de l'Amicale Laïque

Yves Vaïsse à La Courbe en 2015 pour les 60 ans de l'Amicale Laïque

Originaire de Roumégoux (village situé entre Réalmont et Alban), à la sortie de l'École Normale d'Instituteurs de Toulouse, Yves Vaïsse fut nommé sur l'école élémentaire de l'Albertarié où il fit ses premiers pas d'enseignant.
Par la suite, il devint professeur d'éducation physique et sportive au Cours Complémentaire mixte de Graulhet, qui se transforma ultérieurement en Collège d'Enseignement Général.
En parallèle à ses fonctions d'enseignant, Yves s'impliqua généreusement dès 1955 dans l'Amicale Laïque naissante, créée par René Calvel, pour laquelle la municipalité Pélissou acheta le domaine agricole de La Courbe afin d'y implanter un centre aéré destiné aux enfants de la ville.

Yves Vaïsse (à gauche) avec les enseignants du CEG dirigé par M. Puginier (années 60)

Yves Vaïsse (à gauche) avec les enseignants du CEG dirigé par M. Puginier (années 60)

Après avoir effectué les formations nécessaires, Yves en devint le premier directeur et eut la lourde tâche de transformer une ferme en activité (avec toutes les cultures en cours revenant à la famille Canet) en un centre de vacances sécurisé et attractif pour les petits Graulhétois âgés de 6 à 15 ans.
Ce fut le départ d'une riche aventure qui perdure encore de nos jours, rythmée notamment à l'époque par la construction de cabanes dans les bois, des parties de thèque endiablées, d'interminables courses aux foulards, de multiples jeux de ballons, alors que résonnaient en bordure de prairie les premières notes d'Au vieux Joe...

Avec les guides Francas (1965)

Avec les guides Francas (1965)

Pendant l'année scolaire, Yves prit également la responsabilité du groupe local des Francs et Franches Camarades qui proposait des activités de patronnage aux élèves des écoles élémentaires publiques de la ville chaque jeudi.
Moniteur, directeur, Yves était également un formateur-né qui transmit sa passion aux grands collégiens de classe de troisième dont il fit des guides bénévoles animant des séances d'activités ludiques et diversifiées, se déroulant notamment dans les cours d'écoles, au stade, sur le Pré de Millet, à Robinson ou sous le préau de l'ancienne gare.
[En 1978, l'activité francas a laissé place à la première maison de l'enfance, celle de Victor Hugo]

Sur la scène de l'Odéon 'sur la droite) pour une fête Francas

Sur la scène de l'Odéon 'sur la droite) pour une fête Francas

Il fut aussi un élément moteur dans l'organisation et l'animation des fêtes des écoles publiques déployant annuellement leur estrade sur le terrain de rugby face aux grandes tribunes, ou des fêtes Francas dans la salle de l'Odéon, devenant tour à tour metteur en scène, chanteur, danseur, comédien, gymnaste en entraînant dans son sillage toutes les bonnes volontés locales.
Insatiable militant de l'enfance, il s'investit également dans les instances régionales du mouvement, soutint les camps-chantiers de Fontbonne, organisa des week-end à la neige, prit la direction de la colonie de Portet de Luchon, le tout avec la complicité et l'appui de son épouse Marie également professeur (d'histoire et de français) au collège de la cité du cuir.

Avec Clément Azémar pour une Fête des écoles publiques

Avec Clément Azémar pour une Fête des écoles publiques

Yves Vaïsse a ainsi dynamisé une toute jeune association avec en partenariat avec ses administrateurs et quelques dévoués collègues, et ainsi tracé la voie pour les générations futures. Quelques anciens membres de ses équipes n'ont pas oublié son charisme ni sa générosité, et pour certains lui ont emboîté le pas en reprenant quelques années plus tard les mêmes responsabilités.
Il a poursuivi, et terminé, sa carrière professionnelle comme conseiller pédaggogique départemental en éducation physique et sportive auprès de la direction départementale de la Jeunesse et des Sports du Tarn & Garonne.
Retiré dans le Luchonnais puis en plaine garonnaise, Yves est toujours resté attentif à l'évolution de l'association, accueillant ponctuellement certains de ses administrateurs, ou participant aux grandes fêtes-anniversaires décennales.
Yves, l'Amicale Laïque de Graulhet te doit beaucoup, tout comme des générations d'enfants des années 50/60, et ton souvenir est à jamais gravé dans les murs de ses locaux.

Chantant "L'appel des Francs Camarades" à La Courbe en 2015 pour les 60 ans de l'Amicale Laïque

Chantant "L'appel des Francs Camarades" à La Courbe en 2015 pour les 60 ans de l'Amicale Laïque

Partager cet article

Repost0
21 mai 2018 1 21 /05 /mai /2018 16:29
De beaux souvenirs pour les enfants qui ont participé. / Photo DDM

De beaux souvenirs pour les enfants qui ont participé. / Photo DDM

Publié le 21/05/2018 à 08:13  | La Dépêche du Midi |
Francas du Tarn : 753 enfants aux journées départementales
L'Association départementale des Francas organise chaque année des journées d'animation départementales à destination des enfants fréquentant les accueils de loisirs du département. La première a eu lieu le 19 avril à Saliès, à la salle des fêtes mise à disposition gracieusement par la mairie. 375 enfants accompagnés par leurs animateurs sont venus partager un moment autour du «vivre ensemble avec nos différences».
Le matin, les enfants ont participé à des ateliers autour de la coopération, l'entraide. Pour ce faire, des groupes de 10 à 12 enfants ont été constitués, ce qui a permis de faire des rencontres et de nouveaux copains.
Pour la première fois cette année, des enfants de l'IME de Florentin, accompagnés par des éducateurs, ont pu prendre part à cette journée.
Courses de draisienne
La deuxième journée s'est déroulée à La Courbe, au centre de loisirs géré par l'Amicale Laïque de Graulhet. Elle a regroupé 378 enfants de 4 à 12 ans autour des sports d'inertie. 18 équipages pour les enfants de 4 à 6 ans ont participé à des courses de draisiennes en relais. 38 équipages, composés de 3 enfants de 7 à 12 ans, ont relevé deux épreuves : courses chronométrées et course lancée.
Pour mettre en place ces journées, les Francas du Tarn ont été soutenus par la DDCSPP du Tarn et le Conseil départemental. Un grand merci aux partenaires de l'opération : la FOL, l'OCCE, les PEP et le Secours Populaire pour leur participation.
 

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 10:36
Les Francas du Tarn ont fêté leurs 70 ans à La Courbe

Les Francas sont un organisme d'état (créé au niveau national en 1944), mouvement d'éducation, conduisant une réflexion sur le temps libre des enfants et adolescents.
Ils proposent des services variés : accueils de loisirs, qualifications (stages BAFA, BAFD,...), éditions,...

Les Francas du Tarn ont fêté leurs 70 ans à La Courbe

Le groupe Francas de Graulhet a été créé en 1955 (les "Francs et Franches Camarades"), simultanément à la naissance de l'Amicale Laïque impulsée par René Calvel.
Nous reviendrons ultérieurement sur son histoire.

Les Francas du Tarn ont fêté leurs 70 ans à La Courbe

Les Francas du Tarn ont débuté en juillet 1945 par un stage de guides au lycée Rascol dirigé par Jean Camarade. Dans les années 50 s'ouvrent les colonies de Fontbonne et Portet de Luchon et se créent les centres aérés (pour Graulhet : La Courbe en 1955). 
Par la suite, ils diffusent leurs magazines, mettent en place des postes à oeuvres dans les écoles, créent des stages, réfléchissent sur la Place et les Droits de l'enfant, créent leur propre radio, lancent les push-cars, etc...
 

Les Francas du Tarn ont fêté leurs 70 ans à La Courbe

L'anniversaire célébré hier sur La Courbe a favorisé les retrouvailles entre les militants laïques qui ont côtoyé de près ou de loin les Francas, a proposé des ateliers divers pour les enfants et des tables rondes pour les adultes.
Une exposition retraçait l'histoire des Francas en général, et celle des groupes tarnais en particulier : Panneaux, albums photos, articles de journaux, revues (Camaraderie, jeunes années,...)
La soirée s'est terminée par un apéro-concert suivi d'un repas.

Les Francas du Tarn ont fêté leurs 70 ans à La Courbe

Gabriel Rouyre, Membre d'honneur du Conseil d'Administration de l'Amicale Laïque, est revenu sur son parcours personnel au sein des Francas. 
Entré en 1945 à l'École Normale de Toulouse, il est devenu animateur francas le jeudi à l'école de Croix Daurade, et a encadré sa première colo à Encausse les Thermes.

En 1953 il participait à l'encadrement de la colo francas de Portet de Luchon avec Jean Camarade membre fondateur des Francas du Tarn.
Gabriel a raconté ses premières années d'enseignant et de moniteur au micro de Radio Francas qui avait installé son studio d'un jour sur la terrasse.

A l'entrée de la terrasse, les panneaux retracent 7 décennies d'aventure francas

A l'entrée de la terrasse, les panneaux retracent 7 décennies d'aventure francas

Les administrateurs de l'Amicale Laïque se replongent dans l'histoire francas graulhétoise

Les administrateurs de l'Amicale Laïque se replongent dans l'histoire francas graulhétoise

Des documents précieusement conservés témoins de l'évolution du mouvement

Des documents précieusement conservés témoins de l'évolution du mouvement

Sur l'album photos, deux présidents tarnais : Jean Camarade (à droite) le fondateur issu du Carmausin, et Maurice Tournier (à gauche) de Labastide-Rouairoux

Sur l'album photos, deux présidents tarnais : Jean Camarade (à droite) le fondateur issu du Carmausin, et Maurice Tournier (à gauche) de Labastide-Rouairoux

Divers ateliers de jeux disséminés sur le Centre de vacances attendent les enfants

Divers ateliers de jeux disséminés sur le Centre de vacances attendent les enfants

La table du soir grande ouverte sur le cadre champêtre de La Courbe

La table du soir grande ouverte sur le cadre champêtre de La Courbe

L'évolution du logo des Francas depuis l'origine

L'évolution du logo des Francas depuis l'origine

D'autres photos de la journée et de la soirée
D'autres photos de la journée et de la soirée
D'autres photos de la journée et de la soirée

D'autres photos de la journée et de la soirée

Partager cet article

Repost0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 10:36
Dans la presse : Nabeillou, course des caisses à savon

Publié le 13/03/2017 à 08:55   | La Dépêche du Midi |  G.D.
La 5e course des caisses à savon est sur les rails
Du 13 au 16 avril le site de Nabeillou va accueillir les 5e courses de caisses à savon et de push-car, organisées par la fédération française et les Francas du Tarn, avec l'aide de la mairie et du conseil départemental. Un rendez-vous annuel piloté par Patrick Garcia, qui a dû faire face lors de la plupart des précédentes éditions, au mauvais temps, au froid et à la boue. Pas de quoi décourager les organisateurs qui prévoient, comme lors de la première édition, des solutions de repli sous chapiteau. 
Les 13 et 14 avril, c'est sur le thème des Super Héros que les enfants de 6 à 12 ans, vont s'affronter lors d'une course de vitesse de push car, sur une piste agrémentée d'obstacles, dont le franchissement fait appel à l'adresse et à la stratégie. Réglages le matin, courses l'après-midi pour une compétition ouverte à tous les accueils de loisirs du Tarn, mais aussi de la région Occitanie. Les 15 et 16 avril, ce sera au tour des caisses à savon de concourir sur une descente sur un terrain herbeux et piégeux.
«Construire une caisse à savon et participer à une manifestation festive, voilà une perspective originale pour passer un week-end convivial en famille ou en groupe. Nul besoin d'être un spécialiste en construction automobile pour fabriquer son bolide et participer à ce challenge.
Un peu d'imagination, de la bonne humeur et vous voilà prêt pour la descente infernale» assure Patrick Garcia, qui laisse la libre imagination à tous les constructeurs, à condition que le prototype réponde aux normes, consultables sur le site des Francas du Tarn.
Push cars ou drifts
«Avant chaque départ, les équipages disposeront de deux minutes pour présenter les membres de leur famille, et une chorégraphie sur la musique de leurs choix. Les équipages seront constitués de de 1 à 8 personnes, mais pour la descente, seul le pilote et son passager pourront prendre place dans leur engin». Push-cars, caisses à savon, caisses à bretelles, ou encore drifts – réalisés à partir d'un vélo – sont en cours de fabrication dans les garages familiaux graulhétois et tarnais. Un rendez-vous que ne manqueront pas les intrépides pilotes de machines originales et colorées et qui sera animé par de nombreux stands de radio, de danses, de graff, et bien sûr de présentation des activités des Francs du Tarn.
Première édition, il y a déjà cinq ans. /Photo DDM Archives G.D.
 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de : amicale-graulhet
  • : L'Amicale Laïque de Graulhet, association loi de 1901, créée le 29 juillet 1955, administrée et gérée par des amicalistes bénévoles, propose (dans sa mission première) des loisirs éducatifs aux enfants et aux jeunes du bassin graulhétois et de l'Agglo Gaillac-Graulhet.
  • Contact

Recherche

L'Amicale : le site

ALG Image Site

Vous y trouverez : Présentation de l'association et des différentes structures, projet éducatif, historique, projets en cours, calendriers, renseignements divers (coordonnées, horaires, tarifs,...), plaquettes d'information, formulaires d'inscription, photos, etc...

http://lamicale.fr/

Météo : Graulhet

YoWindow.com Forecast by yr.no

Visiteurs